Ma carrière

Naître et vivre dans un club hippique, c’est le rêve de beaucoup de jeunes cavalières… et c’est la chance que j’ai eue. Sans mon entourage, ma carrière ne serait pas la même !

A l’âge de 3 ans, toute fière sur la jument de mon Papa, «Atchoum», qui deviendra 7 ans plus tard la maman
de Natfot mon premier cheval de Grand Prix.

Des poneys à la maison

Mes parents, Jacqueline et Jean-Pierre Ledermann, eux-mêmes cavaliers
et éleveurs ont fondé en 1966 l’Ecole d’Equitation de Huest, près d’Evreux.
Aussi, c’est tout naturellement que j’ai débuté l’équitation : dès l’âge d’un an,
mes parents me promenaient déjà sur un poney shetland pie-noir prénommé POLY.
Ensuite, j’ai commencé à monter toute seule sur deux shetlands : ESTHER,
une ponette alezan crins lavés, et GRINCHEUX, un petit noir à la crinière ébouriffée.

 

 

Avec ma ponette shetland Esther suitée d’une pouliche

Vers l’âge de 4 ans, mes parents ont commencé à me faire monter des chevaux,
notamment ORANGE et PSYCHÉ, des juments du club familial, mais aussi ZORRO,
un cheval blanc de 20 ans prêté par des amis de mes parents car il était très fiable,
et je pouvais le monter sans risque et accompagner mes parents en balade en forêt.
(Enfin sans risque…c’est vite dit, car Zorro avait la fâcheuse habitude de vouloir
se rouler dans les flaques d’eau, et à 4 ans on n’a pas trop les bras pour relever la tête
d’un cheval, fût-il de 20 ans…)

 

 

Mon père et moi, complices de longue date

Lorsque j’ai eu 6 ans, mes parents m’ont offert CHARITY, une ponette new-forest

de 4 ans, fraîchement débarquée d’Angleterre, dans le seul et unique but de faire
de la balade.

Mais j’ai assez rapidement voulu sauter, pour faire comme mes parents, et puis je me suis mise à avoir tout aussi rapidement une seule idée en tête : aller vite au chronomètre, car il parait que je n’avais qu’une obsession, « aller au barrage et tourner court comme Papa» !
CHARITY s’est donc transformée en ponette de CSO (en fait ça ne s’est pas passé aussi facilement que ça, voir la rubrique « mes chevaux », avec la véritable histoire de CHARITY !)

 

A l’âge de 7 ans, j’ai effectué mes premiers concours à poney, d’abord avec CHARITY,
puis avec la belle HAVANE. J’ai remporté trois fois le titre de Championne de France
poney : en 1981 dans les deux catégories en même temps, C (poneys de 1,30m à 1,40m)
avec CHARITY, et D (poneys de 1,40m à 1,48m) avec HAVANE, puis en 1982 avec
IRA DE GARENNE.

Parallèlement, j’ai commencé la compétition à cheval dès l’âge de 11 ans avec notamment CYPARIS, la jument de ma mère, et TCHAKA, le cheval de mon père, tous deux pur-sang
sortis des courses et dressés par mes parents.

 

 

A 12 ans, sur le cheval “En Avant” à Paris-Étrier (Photo Delcourt ©)

Passe ton Bac d’abord !

Comme presque tous les enfants de professionnels, j’ai voulu arrêter l’école très tôt
pour me consacrer exclusivement à la passion qui allait devenir mon métier.
Mais mes parents s’y sont opposés, et ont passé un deal avec moi : ils acceptaient
que je choisisse ce métier à la seule condition que j’obtienne mon Bac d’abord,
ce qu’avec le recul je ne regrette pas du tout bien au contraire.

 

Jusqu’à l’âge de 17 ans, j’ai donc mené conjointement ma scolarité et les concours poneys,
puis juniors. Presque tous les week-ends, je quittais en trombe le lycée le samedi midi
pour aller à la gare prendre un train et rejoindre mes parents déjà partis avec le camion
en concours. Le dimanche on rentrait souvent très tard, et le lendemain ça n’était pas
facile de se lever pour retourner en cours…

 

Du coup je n’avais qu’une hâte, c’est que ça se termine, et j’ai cravaché dur pour ne surtout
pas redoubler et en finir au plus vite avec ces études. Je me souviens que pendant les épreuves du Bac, je continuais les concours mais j’emportais des trucs à réviser et entre
deux épreuves, dans les tribunes, je m’y collais de mauvaise grâce…
Enfin, l’affaire s’est quand même bien terminée, et une fois mon bac en poche, j’ai pu me consacrer entièrement aux chevaux et démarrer une carrière professionnelle.

 

 

Profession : cavalière

C’est à cette époque que j’ai commencé à monter NATFOT, issu de l’élevage paternel,
avec lequel j’ai appris à monter en épreuves de jeunes chevaux, puis à grimper
progressivement les échelons jusqu’au plus haut niveau. C’est avec lui que j’ai remporté
mes premiers Grands Prix Nationaux, en battant notamment à l’âge de 18 ans Eric Navet
et Frédéric Cottier, tous deux membres de l’Equipe de France et médaillés Mondiaux.

 

En 1989, afin de me permettre d’aller plus loin encore, mon père a décidé généreusement
de me prêter sa jument de tête PUNITION, elle aussi née à la maison, et avec laquelle
il était très performant en Grand Prix. L’entente s’est tout de suite faite : peu de mois après nos débuts ensemble, nous commencions par remporter le titre de Champions d’Europe Jeunes Cavaliers par Equipe.

 

Avec Punition à Del Mar (Californie) pour ma première finale de Coupe du Monde

En 1992, c’est la consécration et le passage dans la « cour des grands » : PUNITION
m’offre la victoire dans le mythique Grand Prix Coupe du Monde de Paris-Bercy,
et nous enchaînons la semaine suivante en remportant le Grand Prix du CSI de Caen.
D’abord qualifiées pour la Finale de la Coupe du Monde à Del Mar en Californie,
nous nous retrouvons aussi sur la liste des pré-sélectionnés olympiques pour les JO
de Barcelone, mais PUNITION montre vraiment le bout de ses capacités,
et il faut envisager une relève plus puissante, qui viendra sous la forme de…ROCHET M,
le fabuleux mais difficile cheval, qui m’apportera quatre ans plus tard une médaille
olympique.

 

Le podium des JO d’Atlanta en 1996 (Photo : Agence ALBRAN / Jehan de Monléon ©)

En 1998, je partage la réussite de l’Equipe de France en remportant la médaille d’Argent
aux Jeux Equestres Mondiaux de Rome.

Et en 1999, arrive mon plus beau titre, celui de Championne d’Europe en Individuel, sur le mythique terrain de Hickstead en Grande-Bretagne, grâce à mon cher ROCHET !
En 2000, suivent nos deuxièmes Jeux Olympiques, à Sydney en Australie, où Rochet signe l’un des très rares doubles sans-faute de l’épreuve par équipes, qui ne sera malheureusement pas récompensé par le podium car le reste de l’équipe aura eu moins de réussite.

 

En 2001 hélas, mon jeune étalon DERBY OF CLEMENCE, pressenti pour prendre
la relève de ROCHET M meurt foudroyé par une crise cardiaque à l’âge de 10 ans.
Au même moment, l’étalon COOK DU MIDOUR, mon autre champion, est retiré
définitivement de la compétition suite à des problèmes de santé. ROCHET, lui,
prend sa retraite, largement méritée à 18 ans, à la fin de l’année.

 

Devant la difficulté de trouver en France des investisseurs prêts à acquérir des chevaux
de qualité, je décide alors de me concentrer sur la préparation de jeunes chevaux issus
de l’élevage familial. Mais l’élevage n’a rien d’une science exacte, et pour l’instant,
aucun d’entre eux ne m’a permis de renouer avec les victoires au plus haut-niveau.

 

Et à côté…

Parallèlement, j’ai la chance de participer à de multiples aventures dans d’autres secteurs
qui me passionnent.
Je suis, avec Patrice Delaveau, l’image de la maison « GUIBERT » (http://www.guibert.fr/), artisan-sellier à Paris, et représente également les selles « FREDERIC BUTET» (http://www.butet.fr/).

Je fais également partie du Team « ROYAL HORSE » (http://www.royal-horse.fr/, ainsi que de celui de « RAVENE » (http://www.ravene.fr/), la gamme grand public des Laboratoires Vétérinaires AUDEVARD (http://www.audevard.com/).
Et bien sûr, je suis directement impliquée dans les célèbres jeux vidéos qui portent mon
nom depuis 2001, date de la sortie du premier opus, intitulé « Alexandra Ledermann
Equitation Passion ». A ce jour, ces jeux édités par UBISOFT totalisent plus d’1,2 millions
d’ exemplaires vendus.

En 2008 a vu le jour ma première ligne de vêtements « Alexandra Ledermann » dédiée

aux femmes cavalières (http://www.alexandra-ledermann.fr/), ainsi qu’une bande dessinée, quatre romans pour la jeunesse, et une ligne de papeterie scolaire, estampillés « AL ».
Mon nom a aussi été associé à un menu « Top » dans la chaîne de restauration rapide
« Quick » en 2008 et 2010.

Et de 1996 à 2011, j’ai été la marraine des « Fiches Equitation » des Editions Atlas, qui furent l’un des plus gros succès de l’éditeur puisque la collection a duré 15 ans.

 

 

Principaux Résultats

2011 :

2ème du Grand Prix des 7 ans de Deauville avec Quiet Love
Vainqueur du Grand Prix de Berchères avec Nooba
Vainqueur du Grand Prix Pro2 de Fontainebleau « L’Eté du Grand Parquet » avec Quiet Love
3ème du Grand Prix 140 de Compiègne avec Quiet Love
3ème du Grand Prix 140 de Fontainebleau avec Quiet Love

 

Entre 2001 et 2011 :

Victoires et classements en Concours Nationaux 1 avec de jeunes chevaux.

 

2001 :

6ème du Grand Prix CSIW de BORDEAUX avec Rochet M
5ème du Grand Prix CSIW de PARIS-BERCY avec Rochet M
5ème du Grand Prix CSIW MOSCOU (Russie) avec Electra d’Amaury

 

2000 :

1ère du Grand Prix CSI de NÖRTEN-HARDENBERG (Allemagne) avec Rochet M
4ème par équipe aux Jeux Olympiques de SYDNEY avec Rochet M (double sans-faute
dans l’épreuve par équipes)
7ème du Grand Prix CSI de ZUIDLAREN (Hollande) avec Electra d’Amaury

 

1999 :

CHAMPIONNE D’EUROPE en Individuel à HICKSTEAD (G-B) avec Rochet M
1ère du Grand Prix CSI de SAN PATRIGNANO (Italie) avec Rochet M
1ère du Grand Prix CSIW de GENEVE (Suisse) avec Cigale du Taillis
1ère de la Finale des Coupes des Nations de GIJON (Espagne) avec Rochet M

 

1998 :

Vice-championne du Monde par équipe à ROME avec Rochet M
1ère de la Finale des Coupes des Nations à DONAUESCHINGEN (Allemagne) avec Rochet M
1ère de la Coupe des Nations du CSIO de LUCERNE (Suisse) avec Rochet M
5ème du Grand Prix CSIO de ROTTERDAM avec Rochet M
6ème du Grand Prix CSI de MAUBEUGE avec Cigale du Taillis
2ème du Grand Prix CSI de ZURICH avec Rochet M

 

1997 :

1ère du Derby du CSIO de LA BAULE avec Aferco
3ème du Championnat de France 1ère catégorie au TOUQUET avec Rochet M
3ème du Grand Prix Coupe du Monde de BORDEAUX avec Rochet M

 

1996 :

Médaille de Bronze en Individuel aux Jeux Olympiques d’ATLANTA
et 4ème par Equipe avec Rochet M
1ère du Grand Prix CSI du Masters de PARIS avec Rochet M
1ère de la Coupe des Nations du CSIO de LA BAULE avec Rochet M
1ère de la Coupe des Nations du CSIO de ROME avec Rochet M
1ère du Derby de MILLSTREET (Irlande) avec Rochet M
1ère du Grand Prix du CSI de MONTERREY(Mexique) avec Rochet M
1ère du Grand Prix Coupe de Monde de GENEVE avec Rochet M

 

1995 :

Médaille de Bronze par équipe au Championnat d’Europe
de SAINT-GALL (Suisse)
1ère du Derby de MILLSTREET (Irlande) avec Rochet M
1ère de la Coupe des Nations du CSIO de ROME avec Rochet M
1ère de la Coupe des Nations du CSIO de LA BAULE avec Rochet M
Vice-championne de France 1ère catégorie à DINARD avec Rochet M

 

1994 :

1ère du Grand Prix CSIO de LA BAULE avec Rochet M
1ère du Derby du CSIW de MILLSTREET (Irlande) avec Rochet M
3ème du Championnat de France 1ère catégorie à FONTAINEBLEAU avec Rochet M
3ème de la Coupe des Nations du CSIO de ROME avec Rochet M
2ème de la Coupe des Nations du CSIO de BARCELONE avec Rochet M
2ème du Grand Prix CSI de GIJON (Espagne) avec Rochet M
4ème du Grand Prix Coupe du Monde de LONDRES avec Rochet M
5ème du Grand Prix Coupe du Monde de PARIS-BERCY avec Rochet M

 

1993 :

1ère du Grand Prix CSI de BOURG-EN-BRESSE avec Rochet M
1ère du Grand Prix CSI de MARCQ-EN-BAROEUL avec Rochet M
2ème de la Coupe des Nations du CSIO DE LANAKEN (Belgique) avec Punition
3ème du Championnat de France 1ère catégorie à FONTAINEBLEAU avec Rochet M
3ème du Grand Prix Coupe du Monde de MILLSTREET (Irlande) avec Rochet M
3ème du Grand Prix Coupe du Monde de BORDEAUX avec Rochet M
2ème du Grand Prix de PARIS-PORTE DE VERSAILLES avec Rochet M

 

1992 :

1ère du Grand Prix Coupe du Mondede PARIS-BERCY avec Punition
1ère du Grand Prix du CSI de CAEN avec Punition
Finaliste de la Coupe du Monde à DEL MAR (Californie) avec Punition
1ère du Grand Prix CSI de CHAUDFONTAINE (Belgique) avec Punition
1ère du Grand Prix CSI de FLERS DE L’ORNE avec Punition
2ème de la Coupe des Nations du  CSIO de MADRID avec Punition
3ème du Grand Prix du CSIO de LA BAULE avec Punition

 

1991 :

Vice-Championne de France 1ère catégorie à FONTAINEBLEAU avec Punition
1ère du Grand Prix CSI de ROYAN avec Punition
2ème du Grand Prix CSIO de TORONTO avec Punition
4ème du Grand Prix CSIO de DINARD avec Nickel V

 

1990 :

1ère du Grand Prix CSI de JOUY-EN-JOSAS avec Punition

 

1989 :

Médaille d’Or par Equipe au Championnat d’Europe Jeune Cavaliers
à STONELEIGH (G-B) avec Punition

 

1983 :

Médaille de Bronze par Equipe au Championnat d’Europe Poneys
à Copenhague (Danemark) avec Ira de Garenne
Vice-Championne de France Chevaux Catégorie Cadets à Fontainebleau avec Cyparis

 

1982 :

Championne de France en Poneys Catégorie D avec Ira de Garenne

 

1981 :

Championne de France en Poneys Catégorie C avec Cuxham Charity
Championne de France en Poneys Catégorie D avec Havane

 

 

 

Les Grooms


Les grooms sont indispensables au bon fonctionnement d’une écurie
de concours : ce sont eux qui assurent l’intendance et s’occupent des chevaux
avec passion et dévouement.

Les meilleurs d’entre eux sont de véritables encyclopédies vivantes des soins
aux chevaux ! Ils participent pleinement à la réussite de l’écurie et méritent
leur part de gloire en cas de victoire.

C’est la raison pour laquelle je tiens à les mettre à l’honneur sur ce site.

 

J’ai eu la chance de travailler aux côtés de grooms formidables qui se sont dépensés
sans compter pour le bien-être et la réussite de mes chevaux, et je leur en suis très
reconnaissante. Que soient remerciés ainsi :

 

Gilles Fillon

Partenaire de la victoire de Punition dans le Grand Prix Coupe du Monde de Paris-Bercy en 1992.

 

Denis Aresi

Près de quatre années de complicité et de fous rires, avec en apothéose ma première
médaille en Seniors, le Bronze par équipe aux Championnats d’Europe de Saint-Gall
en 1995.

 

 

 

Sylvain Mercent

À peine 6 mois après ses débuts, le rêve olympique, la Médaille de Bronze individuelle
aux JO d’Atlanta en 1996 !

 

 

 

Anthony Flour

En 1998, vice-champions du Monde par équipe à Rome, où il a dû natterRochet à l’aurore avec une lampe frontale de mineur, pour la première manche qui démarrait à 7h30 !

 

Alexandre Arthaud

L’intérimaire de luxe ! Au départ un simple « dépannage » pour les Championnats
d’Europe d’Hickstead, et à l’arrivée le titre européen !

 

Paul-Andrew Kent

L’Anglais « ramené» des Championnats d’Europe d’Hickstead, et qui suivit l’écurie en 1999 et 2000, avec notamment les JO de Sydney.

 

Henri Pouts-Lajus

Plus qu’un employé, un ami, un frère, et près de trois ans de complicité avant qu’il ne parte
voler de ses propres ailes en créant son écurie.

 

 

 

Anthony Vignard et Florian Berthelot

Qui leur ont succédé, n’ont pas démérité, loin de là, mais ils ont simplement
eu la malchance de tomber dans les années moins fastes où il n’y avait plus de chevaux
de haut niveau. Ils n’ont donc pas eu le bonheur de voir leurs chevaux remporter
des médailles en Championnat, même s’il y a quand même eu de belles victoires acquises
ensemble.

Les commentaires sont fermés.